top of page

Les soins décrits sur ce site ne remplacent, en aucun cas, un traitement médical ou psychothérapeutique, lorsque votre état de santé l'exige. Ils peuvent toutefois intervenir idéalement en complément de la médecine traditionnelle.
Ne pas interrompre un traitement médical sans l'autorisation de votre médecin.

Mon approche envisage l’être humain dans sa globalité (physique, émotionnel, mental et spirituel). On l'appelle thérapie holistique.
En tant que médecine douce, elle n’a pas vocation à remplacer la médecine allopathique.         

Tenez vous informé de nos dernières offres et actualités

DE L'INTUITION A LA MEDIUMNITE



SOMMAIRE

  • Nous sommes des antennes

  • Ces ondes qui nous traversent

  • Régler la bonne fréquence

  • La médiumnité, ce monde intermédiaire

  • Sommes-nous tous des médiums en puissances ?

  • La médiumnité, une faculté innée

  • Les signes les plus fréquents

  • Les différentes façons de captés des messages

  • Les différents types de médium

  • Le refoulement et ses conséquences potentielles

  • Un médium peut-il perdre ses facultés ?

  • Parlons de moi

 

Depuis la nuit des temps, les médiums intriguent. Qui sont-ils ? Comment leur médiumnité apparaît-elle? La médiumnité, cette capacité à être relié au monde invisible par différents sens, a toujours suscité la curiosité. Les mediums sont souvent regardés comme des êtres à part. Certains admirent les médiums, d’autres les craignent. Ce que nous pouvons dire, c’est que les médiums suscitent toujours une réaction, positive ou négative. Pourtant, force est de constater que les mediums ont rarement choisi leur don, leur faculté. À les écouter, bon nombre d’entre eux auraient préféré « être comme tout le monde », ne pas avoir à entendre des messages, ne pas subir des flashs ou ne pas voir et sentir une présence ou écouter des défunts. Car en effet, la vie d’un médium n’est pas un long fleuve tranquille. Il faut être capable de vivre avec ce don.



Imaginez un poste de radio. Si vous réglez la fréquence sur 87,8 MHz, vous capterez France Inter. Vous capterez RTL, NRJ sur d’autres fréquences encore.

Il y a ici un émetteur (les chaînes de radio), un récepteur (le poste de radio) et un canal de communication (la fréquence d’onde sur laquelle les signaux – les émissions – sont véhiculés).

Ce processus est assez précis. En tournant très légèrement la molette, l’auditeur change la station.


Le principe est sensiblement le même avec l’intuition, la médiumnité, le channeling ou même le spiritisme. Ici et là des médiums, des spirites, mais aussi, des personnes simplement sensibles et intuitives captent un certain nombre d’informations. Parfois, elles n’en sont pas même conscientes ; elles sont simplement traversées par une intuition fugace sans en comprendre la source. Parfois elles deviennent tellement expertes qu’elles en font leur métier. Tout dépend de la finesse de l’attention que chacun porte au phénomène.


En fonction de la longueur d’onde sur laquelle nous réussissons à nous connecter, nous captons telle ou telle fréquence, de la plus haute à la plus basse.

Au-delà des simples informations intuitives que nous pouvons percevoir à l’approche d’un événement, dans le cours de nos rêves, en visitant un lieu chargé d’histoire, en regardant une photo ou en marchant dans une rue, certains d’entre nous ont affiné leur antenne et entretiennent une communication plus précise avec les animaux, avec les défunts pour certains médiums, ou avec des anges ou archanges pour les channels.



Nous sommes des antennes

« Nous ne sommes pas des ordinateurs, nous sommes des antennes » répondait Albert Einstein à un journaliste qui lui demandait d’où venait son intelligence hors du commun. Ainsi, le grand scientifique reprenait ce postulat chamanique selon lequel nous ne sommes pas plus coupés de notre environnement qu’une vague n’est coupée de l’océan. Postulat repris par la science qui nous apprend que la matière physique, l’atome, ne représente que 7 % de l’univers, et que le reste est occupé par de l’énergie sombre qui assure l’expansion de l’univers. En nous reliant à notre environnement nous pouvons intuitivement en percevoir la nature ; comme en écoutant notre corps, nous pouvons en apprendre beaucoup sur ses besoins.


Cette approche demande à élargir la notion du « qui suis-je » et réaliser que notre être est bien plus vaste que notre simple personnalité et qu’il intègre notre réalité cellulaire et vibratoire.



Ces ondes qui nous traversent

Dans notre quotidien, nous sommes traversés par des ondes telluriques, cosmiques, hertziennes, cérébrales. Nous sommes traversés par les pensées et les projections mentales des uns et des autres. N’avez-vous jamais pensé à quelqu’un avant qu’il vous appelle, ou eu envie de fuir une maison à peine le seuil franchi ?


Chaque pensée, information, communicat