top of page

Les soins décrits sur ce site ne remplacent, en aucun cas, un traitement médical ou psychothérapeutique, lorsque votre état de santé l'exige. Ils peuvent toutefois intervenir idéalement en complément de la médecine traditionnelle.
Ne pas interrompre un traitement médical sans l'autorisation de votre médecin.

Mon approche envisage l’être humain dans sa globalité (physique, émotionnel, mental et spirituel). On l'appelle thérapie holistique.
En tant que médecine douce, elle n’a pas vocation à remplacer la médecine allopathique.         

Tenez vous informé de nos dernières offres et actualités

GUÉRIR LES BLESSURES DE L'ÂME


De nombreuses personnes, ayant parcouru un certain chemin spirituel, et ayant déjà travaillé sur leurs mémoires cellulaires, et malgré tout, continuant à souffrir de certaines blessures émotionnelles m'ont récemment contactées. Quelques unes, pensant que des mémoires antérieures relatives à l'âme expliquent ces souffrances, souhaitent, bien entendu, poursuivre ce travail pour guérir ces blessures originelles inconnues.


Après plusieurs années de pratique en soins karmiques, je constate qu'il est important d'éclairer plus précisément les personnes sur les sujets qui les préoccupent et les handicapent. Car toute personne en souffrance, n'est pas forcément une âme porteuse de blessures antérieures personnelles majeures entravant la guérison des blessures actuelles.


Par ailleurs, il ne me semble pas juste de laisser croire que tout se reprogramme ou se nettoie par un seul travail sur les énergies.



Les personnes qui consultent pour des travaux sur l'âme (et donc sur le karma), s'attendent parfois à des résultats magiques, comme si en allait toucher du doigt un sujet sensible, on le supprimait. Mais ce n'est pas juste. On peut désensibiliser en partie le thème, on peut nettoyer un terrain, mais on ne supprime pas le sujet en lui-même : il reste à affronter avec des énergies purifiées et nettoyées.


Le domaine des blessures que le thérapeute karmique rencontre quand il soigne, est vaste, et selon ce qu'il ressentira et soignera, les effets ne seront pas les mêmes sur la personnes qui consulte. Voici quelques pistes pour vous éclairer :

1. Expérimentation de l'âme :

Parfois l'âme de la personne incarnée est en apprentissage et elle expérimente dans la vie actuelle une situation à dépasser en conscience. Elle peut d'ailleurs expérimenter presque pour la première fois une typologie de blessure, sans pour autant être une âme lourdement blessée (au sens karmique du terme).


Dans ce cas, tant que la personne n'a pas effectué par elle-même un certain travail de discernement, de compréhension et de "digestion" émotionnelle, il n'est pratiquement pas possible de contacter des énergies ou des mémoires primordiales antérieures, tant ses énergies personnelles sont hypersensibles et se focalisent sur son actualité et souvent sur des personnes précises. Si vous êtes dans cette situation, les soins énergétiques pourront vous soulager à court terme, en fluidifiant les énergies ou en réharmonisant une structure générale, mais ils travailleront beaucoup plus difficilement sur des éventuelles mémoires prénatales qui pourraient aussi être à contacter pour vous aider à éviter de répéter un schéma comportemental.


C'est pour cette raison que je conseille toujours aux personnes souhaitant entamer un travail karmique d'avoir déjà pris de la distance et du recul par rapport à leur actualité pour aborder les sujets handicapants sous l'angle de leur récurrence et en dépersonnalisant les problématiques rencontrées. Moins vous attendez un déblocage précis sur un sujet particulier (ou "brûlant" dans votre actualité), plus le soin pourra se réaliser loin dans l'antériorité, aux racines de ce qu'il est véritablement possible de reengrammer.


2. Ressenti victimisant

Parfois la personne qui consulte se positionne avec un important ressenti d'être la victime des situations difficiles et des personnes "toxiques" (ou qui ne la comprennent pas) rencontrées. Elle se sent alors attaquée, vulnérable, incomprise, ou illégitime. La question n'est pas de remettre en cause ce sentiment qui peut être totalement justifié au regard des expériences lourdes traversées.


Dans leur processus d'évolution, les âmes sont amenées à vivre des cycles d'expériences destinés à leur apprendre à trouver l'équilibrer en toute chose, en toute circonstance. L'équilibre étant le juste milieu. Dans le cas du jeu de rôles, entre les masques de victime et de bourreau, il se joue souvent la maîtrise et l'usage juste :

  • du pouvoir d'action individuel ;

  • de l'indépendance et de la liberté intérieure ;

  • du libre-arbitre et du pouvoir de décision.

Si vous êtes dans cette situation, vous n'êtes pas forcément une âme (antérieurement) blessée, ou une âme porteuse d'un contrat d'âme. Votre âme met peut-être sur votre route des expériences destinées à développer ou à harmoniser des énergies plus yang, de rayonnement, d'action, d'engagement, de décision. Dans ce cas, les soins karmiques ne travailleront pas forcément sur des blessures émotionnelles antérieures lourdes et semblables à ce que vous vivez aujourd'hui ; ils se consacreront à l'antériorité karmique et/ou transgénérationnelle expliquant un yin dominant et probablement passif ou à ce qui bloque votre accès au yang.


3. Blocages émotionnels

Vous pouvez aussi être dans une situation où vous ressentez que des entraves et des émotions qui vous traversent, vous perturbent et vous ralentissent sans totalement vous appartenir. Des peurs, des angoisses, des colères ou des tristesses peuvent se manifester en vous et déclencher des réactions pénalisantes vis à vis de vous-même et de votre entourage.


Dans ce dernier cas, il est possible que votre âme ait programmé un certain travail de nettoyage et de purification pour elle, pour une lignée ou pour une famille d'âmes. Au moment où il s'agit d'entamer le processus de libération, une situation déclenchera probablement le début du travail à réaliser et il s'agira alors de comprendre le sujet initial à l'origine de ce besoin de libération, car il pourra tout autant être très spécifique à votre âme, que collectif et ne lui appartenant presque pas ; son rôle étant alors d'être un canal d'expression et de soin pour ce qui est à dégager.


Il est aussi possible que votre âme présente un profil dominant et yang (profil issu de ses vies antérieures et donc pas nécessairement représentatif de votre personnalité actuelle) et que par le passé, elle ait généré auprès de son entourage des blessures émotionnelles et des mémoires lourdes. Dans ce dernier cas, les émotions qui se manifestent à vous ne sont pas forcément des parasitages négatifs ou nuisibles, tout comme elles ne sont pas forcément issues d'entités malines. Mais le champ énergétique de votre âme s'ouvrant sur celui de son entourage antérieur, si des âmes proches de la vôtre (qu'elles soient entre-vies ou incarnées), sont bloquées dans leur cheminement à cause de ces blessures antérieures reçues, elles se manifestent dans votre champ énergétique car votre âme a peut-être la mission de libérer énergétiquement ces autres âmes. Dans ce dernier cas, les blessures karmiques à nettoyer ne sont pas strictement celles de votre âme (puisqu'elle les a infligées), mais plutôt celles des âmes victimes. Le travail karmique qui sera alors à réaliser consistera à commencer par aider ces âmes à se libérer de leurs blessures.



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square